polyptyque


polyptyque

polyptyque [ pɔliptik ] n. m.
• 1721 adj.; lat. polyptychon, gr. poluptukhos, de ptux, ptukhos « pli »
Arts Tableau d'autel, peinture à plusieurs volets. diptyque, triptyque.

polyptyque nom masculin (bas latin polyptycha, du grec poluptukhos, de ptuks, -ukhos, pli) Ensemble pictural (et, parfois, sculptural) formé de plusieurs panneaux unis par des éléments de menuiserie, que ces panneaux soient fixes ou que plusieurs d'entre eux (volets) puissent se replier grâce à des charnières sur la partie centrale. (Retables du Moyen Âge et de la Renaissance.) Au Bas-Empire et au haut Moyen Âge, registre foncier. ● polyptyque (difficultés) nom masculin (bas latin polyptycha, du grec poluptukhos, de ptuks, -ukhos, pli) Orthographe Avec deux y : préfixe poly- et -ptyque que l'on retrouve dans diptyque et triptyque (grec ptux, ptukhos, pli).

⇒POLYPTYQUE, adj. et subst. masc.
I.Adj., HIST. DU LIVRE. Tablette polyptyque ou, p.ell., polyptyque, subst. masc. Tablette à écrire composée de plus de deux plaques. Douze tablettes formant un polyptyque et conservées dans un étui en cuir (Le Livre, Catal. d'exposition de la Bibl. nat., Paris, 1972, p.9).
II.Subst. masc.
A.BEAUX-ARTS. Tableau (d'autel) peint sur plusieurs volets. Dans la salle Van Eyck au musée de Berlin, on est heureux de trouver non loin des volets originaux du polyptyque de Gand une reproduction photographique de l'ensemble, montée sur charnières, qui permet de se rendre compte de l'agencement des volets et de l'ordonnance primitive du retable (RÉAU, Archives, bibl., musées, 1909, p.33).
B.HISTOIRE
1. [À l'époque gallo-romaine] ,,Registre du cens`` (FÉN. 1970).
2. [À l'époque franque et carol.] Registre comportant la description d'un domaine appartenant à un grand propriétaire, à une église ou à une abbaye avec les noms des tenanciers et l'inventaire des ressources. Le polyptyque d'Irminon (IXe siècle) contient des allusions à des saisons (au sens de soles) (MEYNIER, Paysages agraires, 1958, p.151).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist.1. a) 1721 adj. et subst. (Trév. Additions:Polyptyque. Livre compôsé de plusieurs feuilles, opposé à Diptyque, qui signifie un livret de deux feüilles seulement); b) 1803 subst. (BOISTE: Polyptique, livre de cens, rentes et corvées); p.anal. 2. 1909 «tableau d'autel, peinture à plusieurs volets» (RÉAU, loc. cit.). Empr. au b. lat. polyptycha, orum «registres, rôles» dep. IVe-Ves., VÉGÈCE ds GDF. et «registre des revenus d'une église» VIes. ds NIERM., également att. au sing. polyptychum «id.» VIes. ds NIERM., du gr. «aux nombreux plis», cf. «tablettes formées d'un grand nombre de feuilles», formé de -, de «nombreux» et de «pli», cf. dyptyque; v. aussi pouillé. Au sens 2 l'angl. polyptych est att. dep. 1859 ds NED.

polyptyque [pɔliptik] n. m.
ÉTYM. 1721, adj. lat. polyptychon, mot grec de ptux, ptukhos « pli ».
1 Antiq. Tablette à écrire à plusieurs feuillets.
2 Hist. Registre public (cens) à l'époque gallo-romaine.(À partir de l'époque franque). Description et inventaire de grands domaines, églises, monastères, etc. Pouillé.
0 Le terme de Polyptyque et le nom d'Irminon se présentent pour la première fois à la plupart des lecteurs, car ils appartiennent l'un et l'autre à l'érudition. Un polyptyque, mot d'où est dérivé le mot vulgaire de pouillé, était un registre contenant la description des possessions territoriales avec leur division, leur population et leurs revenus.
É. Littré, Études sur les barbares, p. 196.
3 Mod. (Arts). Tableau d'autel, peinture à plusieurs volets ( aussi Diptyque, triptyque). || Polyptyque à une, deux paires de volets, à compartiments.

Encyclopédie Universelle. 2012.